Connectez-vous

Pseudo :

 
 

Mot de passe :

 
 
Connexion automatique 
couronne

Annonces

24/07/15

Réouverture du forum !

22/07/15

Pré-réouverture du forum !

Votez pour le forum toutes les 2h !

top_sitetop_sitetop_sitetop_site
Forum définitivement fermé. Merci à tous d'avoir participé à cette aventure. Pour ceux qui souhaitent nous rejoindre, nous vous proposons une nouvelle histoire se déroulant au japon féodal ! Pour cela rendez vous sur le forum Reign Of Dynasties

La demeure des pheonicis

Sujet: La demeure des pheonicis Mar 15 Sep - 0:40
Le vent souffler un air chaud avec force au dessus des montagnes pour former une autoroute en plein ciel qui traversé les champs pour arrivée dans la capital des chimères. Ce vent fournissait la chaleur a cette grande ville et donné un ciel bleu a longueurs d’années. Cette ville vaste était creuser a même la roche avec des falaises laissant apparaitre fenêtres et terrasses en vu sur la mer et au plus au sud de la ville se trouvait les appartements royaux, un château de tour et Murail qui faisait qu’un bloc avec le sol. De gigantesques vagues frappé la roche comme pour la faire tomber mais ne faisait que dispersé l’embrume sur la ville. La ville n’était pas qu’une seul couleur de quartz mais vue du ciel ressemblé à un puits de lumière qui reflète le ciel bleu avec des touches de végétation qui recouvrait de presque son intégralité. Du sol ce n’était des murs creuser dans le relief, les gens de notoire se trouvé dans les bas de la cité et les grandes familles en amont plus proche du château.

Dans une partie résidentiel au s’air chic de la capital dans les hauteurs prés de la falaise car on sentait l’odeur de l’iode et a une distance très proche du château se trouvé une grande bâtisse entouré de mur de quatre mètres de haut entièrement recouvert d‘un rosier rouge et blanche sans pour autant laissé apparaitre la pierre derrière. Quand on en faisait le tour on se rendait compte que la demeure était accolée au rempart du château et une autre accolé à la falaise en aplomb de la mer 60 m plus bas. La seul porte se trouvant non loin des parapets qui longer ce grand escarpement ou les badauds venait de temps a autre pour voir le coucher d’un soleil derrière cette énorme masse d’eau qui claqué en dessous.
La porte fessait sans doute trois mètres de haut en bois rouge à deux battants et où une plaque en acier sculpté en forme de flamme était enchantée pour que seul le sang de cette famille puisse traverser le porche d’entrée sans que la clochette d’argent se mette à retentir.

L’entrée mené sur un jardin verdoyant ou l’herbe poussait aisément et les arbres se la coulait douce autour d’un petit étang avec un oiseau qui craché une eau clair. La partie de droite du parc laissait la vue sur la mer ou un kiosque avait été installé avec des fauteuils rouge et or ou l’on pouvait s’allonger pour lire comme les transats. En face l’on trouvé l’entré centrale de la demeure avec les armoiries de la famille juste au dessus. Cette porte était sur une terrasse ou une table de fer forgé vert était installé protéger par un parasol blanc. Pour atteindre cette terrasse il fallait monter la dizaine de marche de pierre blanche avec une porte entièrement vitrée. Sous la terrasse tous à gauche de la maison on pouvait apercevoir une porte ou la clé avait toujours été la. Cette porte dont la clé server plus de poigné que de verrou enfermé le caveau familiale avec pour simple sépulture une flamme ineteignable et une simple prière au esprit de protéger la famille .Cette petite cave caché aussi un autre butin, Du vin de millésime de la race humaine. Ce vin avait été emmené par contre bande mais avait un gout hors du commun, donc en valait le coup.

Le hall d’entrée était simple et totalement classique simplement grand. A la gauche un salon qui était éclairé par des portes vitre du même matériau que l’entrée du hall. Le salon faisait office de salle de jour avec un plafond peint d’une peinture qui éclairé la pièce d’une douce lueur rouge. Au fond laissait place a une bibliothèque éclairé par de p’tite fenêtré qui avait vue sur la petite ruelle fleurie ou un hortensia poussais merveilleusement bien et de collection d’objet magique rare et splendide en or et argent dont Ankaa ne pouvait savoir qu’elle en était leur utilité. De l’autre coté du hall laissant place surtout a un séjour ou était installé une grande table et des canapés pour prendre le thé. Cette salle pouvait aussi servir de salle de bal si l’on poussait les meubles. Le hall continué dans le manoir avec un escalier en bout. A la quatrième marche il y avait une p’tite porte en bois qui allait sur la cuisine. Les escaliers se partager en deux pour laissait place a un mur ou apparaissait tous les bustes des anciens de la famille Pheonicis et celui du père de Ankaa trôné au centre (peut être parce que c’était le chef de famille sur le moment). Arrivé a l’étage on tombé sur un balcon qui rejoigne les deux escaliers séparé par une rembarre en fer forgée noire et un immense lustre avec des lumières rouge bleu jaune et vert en cristal au plafond qui donné l’impression d’être dans un lieu privilégier de la maison.

A l’étage se trouver au centre de l’étage, la chambre familiale ou trôné un simple lit (3 places) a baldaquin et de meuble de chevet et ou la fenêtre donné vue sur le jardin. Il y avait une penderie rempli de robes somptueuses et de vêtements d’aristocrate. Il y avait une salle de bain avec une baignoire qui ressembler plus a un bassin a bulle. A la gauche de la chambre parentale sur le palier se trouver le bureau du patriarche ainsi qu’une chambre de bonne avec un simple lit douillé et une douche. A la droite de la chambre des parent on trouvait coté jardin une chambre d’amis un peu moins spacieuse que celle des parent ou un lit a baldaquin deux places avec une simple armoire pour y stoker du linge et une salle de bain avec une baignoire en pierre verte qui s‘éclairé au contacte de l‘eau se qui donné l‘impression de se lavé dans un bain d‘émeraude. Puis tous à gauche se trouver les logements du fils ou il y avait un berceau et plein de peluche. La chambre était très grande et bien éclairé, par ses 3 fenêtres et sa porte fenêtre qui permettait d’accéder à un balcon aménager d’un fauteuil vu sur le jardin et les passants dans la petite rue en dessous. La nuit tombée dans cette chambre laissé apparaitre les étoiles de toutes les constellations visible. Cette chambre aussi est équipé d’une salle de bain mais dans une simplicité surprenante par apport au reste de la demeure.
La maison était sans doute majestueuse quand elle fut habité mais maintenant depuis plus de vingt longue année fut resté vide et la poussière a fait son nid parmi tous les biblaux et les seul maitre des lieux sont les araignées, l’herbe du parc est haute jusqu’aux genoux et les arbres non taillé avait pris des tailles extraordinaires.

Mais un jour Ankaa passera à travers la porte du domaine une nouvelle fois.
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Notre Demeure (film)
» Faire la généalogie d'une maison?
» la livraison de votre voiture neuve est retardée......
» que pensez vous de l'attitude de ma "nounou" à domicile
» Deux films : Les Mères De Chico Xavier (2011) et Powder ( 1996 )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG : Alfera RPG :: Zone de Repos [HRP] :: Archives :: Archives Role Play-