Connectez-vous

Pseudo :

 
 

Mot de passe :

 
 
Connexion automatique 
couronne

Annonces

24/07/15

Réouverture du forum !

22/07/15

Pré-réouverture du forum !

Votez pour le forum toutes les 2h !

top_sitetop_sitetop_sitetop_site
Forum définitivement fermé. Merci à tous d'avoir participé à cette aventure. Pour ceux qui souhaitent nous rejoindre, nous vous proposons une nouvelle histoire se déroulant au japon féodal ! Pour cela rendez vous sur le forum Reign Of Dynasties

Rien à signaler. Ou pas. [Libre]

Masculin Messages : 293
Age : 23
Faction : Humains
Métier : Soldat

Niveau
Niveau:
69/100  (69/100)
Or:
50/100  (50/100)
Shop XP:
Sujet: Rien à signaler. Ou pas. [Libre] Lun 30 Avr - 14:56
Il n'y a rien de pire pour un soldat que l'inactivité. Daiki avait été élevé pour être un militaire, suivre des ordres, réaliser des missions et, si nécessaire, combattre. Mais aujourd'hui, il n'y avait rien. Pire, c'était son jour de "repos". De permission, comme on dit. Personne ne lui avait donc donné de consignes ou de but à atteindre. De toute façon les supérieurs étaient occupés à gérer la crise qui menaçait depuis l'apparition de cette épidémie étrange. Ils devaient sûrement être en train d'élaborer un plan, de chercher une solution, ou va savoir quoi encore. Mais ils n'en savaient pas encore assez pour envoyer les soldats en mission. Du coup, le jeune homme, après avoir erré un instant en ville et avoir constaté qu'il n'y était d'aucune utilité, décida de sortir inspecter un peu les environs. Il n'avait pas vraiment de but précis en tête, simplement de marcher en observant les alentours. Après tout, on ne sait jamais, peut-être qu'il y avait des espions chimères par ici.

Ses pas le menèrent d'abord dans les plaines d'Ablinon, celles où il y avait eu tant de batailles. La vue étant excellente, peu de choses pouvaient dissimuler un éventuel ennemi, il continua sa route vers la forêt, un peu par habitude. On l'envoyait régulièrement là-bas vérifier s'il y avait une avancée chimérique ou non. Afin de sortir de sa routine, il décida de se diriger vers l'ouest, où il n'allait pas souvent. Après tout, peut-être que la menace était là-bas. Aussi silencieux que possible pour un humain, il se faufilait entre les arbres, tendant l'oreille pour éviter de se faire surprendre par un prédateur. Mais tout était calme, la forêt semblait en paix aujourd'hui. Ce qui ne l'empêchait pas d'être prudent.

Après quelques heures de marche, l'environnement se modifia brusquement. Les arbres étaient moins nombreux, l'air plus humide, le vent se levait. Et puis, presque subitement, il n'y eut plus rien, plus d'obstacles. Seul restait le sol, devenu rocailleux, à part quelques endroits où de la mousse poussait. Plus loin, le vide, et encore plus loin la mer. Le vent du large était presque violent, charriant des gouttelettes d'eau salée. Daiki resta à couvert des arbres, observant le panorama qu'il avait. S'il avait pu, il aurait trouvé ça plutôt beau. Mais il ne voyait qu'une immense étendue aquatique dans laquelle pouvaient très bien se dissimuler des chimères, même s'il n'y avait aucun signe hostile dans les environs.

Le jeune homme attendit encore quelques longues minutes. Rien ne semblait bouger, mis à part les feuilles des arbres, malmenées par le vent, et ses mèches brunes tout autant fouettées. Il sortit alors du couvert pour s'approcher du vide. Il s'arrêta tout de même à distance prudente, ce serait ballot de glisser sur la végétation et de tomber. Il jeta un coup d'oeil pour apercevoir les pieds de la falaise. Il n'y avait apparemment rien de suspect. Décidément, les chimères se tenaient trop tranquilles ces temps-ci. Ca devait forcément cacher quelque chose... mais quoi ?
Masculin Messages : 293
Age : 23
Faction : Humains
Métier : Soldat

Niveau
Niveau:
69/100  (69/100)
Or:
50/100  (50/100)
Shop XP:
Sujet: Re: Rien à signaler. Ou pas. [Libre] Sam 5 Mai - 10:13
La calme régnait, du moins aux oreilles de l'humain. Il n'y avait que deux choses pour empêcher un silence pesant de s'installer : le sifflement du vent incessant, qui venait fouetter tout ce qu'il pouvait, et le roulement des vagues qui s'écrasaient en contrebas aux pieds des falaises. Il faisait sûrement fausse route, il n'y avait rien par ici. Mis à part une étrange impression. Ce petit picotement dans le bas de la nuque, là où le duvet si léger que tout être humain possède a tendance à s'hérisser légèrement quand on se sent observé. Devenait-il paranoïaque ? Non. Il l'était déjà. La bonne question était plutôt de savoir si quelqu'un le regardait vraiment ou pas.

Par réflexe et discrètement, le jeune soldat sortit un de ses couteaux de lancer. Petit, la lame posée à plat contre son poignet, le manche bien dissimulé entre ses doigts, on ne pouvait pas le voir. Puis il se retourna, tranquillement, dans un mouvement tout à fait naturel, et son regard observa l'orée de la forêt. Des arbres, des feuilles qui s'agitaient sous le vent, rien d'inhabituel. Mais l'impression ne disparaissait pas. Un animal peut-être ? Il scruta le sol, mais rien. Au dessus ? Il jeta un coup d'oeil dans les branches. Rien non plus. Sauf cette tâche sombre et légèrement coloré par endroits. Un insecte ?

Daiki observa la chose. Elle ne semblait pas très grande, mais devait quand même bien faire la taille de sa main, voire plus. Il vit des pattes poilues, longues, un corps divisé en deux parties distinctes. Une araignée. Et une grosse. Il ne se rappelait pas qu'on trouvait ce genre dans la forêt, mais tout était possible ici après tout. La question maintenant était de savoir s'il s'agissait d'une bestiole tout à fait normale - ce dont il doutait méchamment, qu'est-ce qui l'était dans ce monde ? - ou d'une créature plus menaçante, comme une chimère.

Le soldat n'était pas du genre à foncer tête baissée. Il préférait garder ses distances et observer. Aussi patient qu'un chat, il pouvait rester des heures sans broncher pour en apprendre un maximum sur son ennemi ou la cible à espionner. Et accessoirement il ne souhaitait pas engager un combat sans raison, d'autant qu'à un contre un, humain contre chimère, il avait peu de chances de gagner. Du coup il resta là, à observer l'araignée, méfiant, son couteau de lancer toujours bien dissimulé derrière sa main et son poignet, prêt à le lancer au moindre signe d'attaque. Peut-être que l’arachnide allait tout simplement passer son chemin sans lui accorder une once d'attention. Peut-être pas.
Masculin Messages : 293
Age : 23
Faction : Humains
Métier : Soldat

Niveau
Niveau:
69/100  (69/100)
Or:
50/100  (50/100)
Shop XP:
Sujet: Re: Rien à signaler. Ou pas. [Libre] Jeu 10 Mai - 12:54
L'araignée ne bougeait pas. Etait-ce normal pour ce genre de bestiole ? Possible. Mais dans les souvenirs de Daiki, une araignée reste immobile lorsqu'elle a fait sa toile et qu'elle attend le bon vouloir d'une proie. Alors qu'ici, il ne distinguait aucun fil d'aucune sorte, et d'ailleurs l'animal était bien visible quand normalement il se dissimule pour ne pas faire connaître sa présence aux futurs repas. Cette immobilité rendait l'araignée très louche et la faisait apparaître de moins en moins normale pour l'humain.

Après un long, très long moment où rien ne bougeait, si ce n'est les feuilles et les mèches de Daiki, l'arachnide agit. Elle se laissa tomber au sol, et ce n'est que la direction du mouvement qui retient le jeune soldat de lancer son arme. Elle ne bondissait pas vers lui, pas encore du moins. Et puis la forme changea, grossit, pour devenir une chose humanoïde, à la peau grisâtre, étrange. Méfiant, Daiki l'observait, sur ses gardes. C'était une chimère finalement qui, bien qu'elle ne sembla pas menaçante, restait un ennemi dangereux. Elle avait choisi de se montrer, c'était donc qu'elle avait quelque chose à dire, ou à faire. Plus probablement à dire, sinon elle aurait déjà agi. L'humain resta donc impassible, attendant d'en savoir plus. Contrairement à beaucoup de soldats basiques - et plus puissants que lui sur la force physique - il n'allait pas foncer sur la chimère en hurlant au monstre et à l'ennemi.

L'homme étrange se présenta, très poli dans ses mots. Essayait-il de l'amadouer, de lui faire baisser sa garde ? Peut-être. Peut-être pas. Réellement amical ou non, Daiki restait méfiant. Toujours. Rien de personnel, c'était sa nature, c'était ce qu'on lui avait appris depuis toujours, tout simplement. Skiwiro ? Ce nom ne lui disait absolument rien. Etait-ce un allié potentiel des chimères ? Un être puissant qu'elles voulaient retrouver pour combattre les humains ? Ce pouvait s'avérer dangereux, très dangereux. Il devait en savoir plus sur cette personne, sans dévoiler son ignorance sur le sujet. S'il avouait qu'il ne connaissait pas cette personne, l'araignée n'aurait plus qu'à continuer ses recherches ailleurs. Il ne pouvait pas la laisser filer comme ça.

- Que lui voulez-vous ?

Des mots simples, prononcés avec une totale neutralité, absolument dénués d'émotion particulière. La phrase était claire, et pouvait laisser croire qu'il savait de qui il s'agissait et, mieux encore, qu'il connaissait la personne. L'avantage d'être peu émotif, pour ne pas dire pas du tout, est qu'il s'avère extrêmement difficile de savoir quand on ment.

Un cri animal retentit dans le vent. Une autre chimère ? Un allié de l'araignée ? Une attaque peut-être ? Ou un oiseau tout à fait normal ? C'était difficile de le savoir avec précision. Un léger bruit parvint à Daiki, un bruit de gravier qui roulait, bougé par quelque chose. Ou quelqu'un. Peut-être que ce n'était pas qu'un simple oiseau finalement. Mais le jeune homme ne pouvait tourner le dos à l'araignée, c'était hors de question. Il fit un pas de côté afin de garder ce Lorenzo dans son champ de vision tout en regardant dans la direction d'où semblaient provenir les bruits de gravier. Quelques rochers parsemaient le haut de la falaise, certains bien assez grands pour dissimuler quelqu'un. Chimère ? Humain ? Simple animal ? Son couteau de lancer était toujours prêt à pourfendre l'air, bien dissimulé contre son poignet, Daiki observait.
Masculin Messages : 293
Age : 23
Faction : Humains
Métier : Soldat

Niveau
Niveau:
69/100  (69/100)
Or:
50/100  (50/100)
Shop XP:
Sujet: Re: Rien à signaler. Ou pas. [Libre] Lun 25 Juin - 18:01
La politesse n'était pas le fort de Daiki, pour la simple raison qu'il n'y voyait pas d'intérêt réel. A moins qu'un supérieur ne lui dise de le faire, il ne risquait pas de respecter les règles de courtoisies basiques. Pourquoi dire bonjour et se présenter après tout ? Et à un ennemi qui plus est ? Les noms ne signifiaient rien de particulier pour l'humain, un simple mot qui servait à désigner une personne par rapport à une autre. Il n'était même pas sûr que le sien soit véritablement celui qu'on lui avait donné, et ce n'était pas vraiment important de toute façon. Daiki n'était qu'un mot qu'on prononçait pour le désigner, tout comme on l'appelait parfois Sans Nom, notamment parmi les autres soldats.

Il ne se donnait donc pas la peine de se présenter, en effet. En revanche, il était bel et bien seul, mais ça la chimère en doutait clairement. Elle n'était donc pas stupide et semblait prudente. A moins qu'elle ne joue la comédie pour mieux l'embrouiller, ou le faire baisser sa garde ? Une seule chose était sûre : il n'était pas accompagné. Et il y avait donc de fortes chances pour que ce soit un nouvel ennemi.

Daiki ne répondit pas : un mouvement lui fit tourner légèrement la tête, en gardant un oeil sur la chimère. Le bruit venait d'un autre humain, ce qui ne signifiait absolument pas s'il s'agissait d'un allié ou pas. Une seule chose était sûre : il ne faisait pas partie de l'armée, ou du moins pas de sa caserne. Prudence, donc. Cela dit, il se mit entre la chimère et le jeune garçon, ce qui n'était pas très malin : il risquait de prendre des coups des deux côtés, et exposait obligatoirement un de ses flancs, ne pouvant pas regarder les deux en même temps. Ce ne devait pas être un grand stratège. Mais pour Daiki, c'était très bien : il voyait les deux ennemis potentiels et pouvait facilement lancer un couteau s'il le fallait. A cette distance, il ne risquait pas de rater sa cible.

Un neutre, soit disant. Psychopathe sur les bords sans doute, et prétentieux pour se croire capable de déterminer qui méritent la mort ou pas. Pour le jeune humain, c'était juste une menace potentielle de plus. Et peut-être un casse-pied, car si la chimère pensait qu'il était avec lui, malgré ses dires, cela pouvait l'encourager à attaquer. Ou à fuir. Dans les deux cas, ce ne serait pas bon : Daiki devait savoir s'il y avait une menace réelle de la part des chimères dans les environs ou pas. D'abord répondre à l'araignée.

- Je suis seul, et mon nom ne vous apporterait aucune information. Quant aux renseignements que je possède, vous devriez vous douter que je ne les délivrerai pas sans raison.

A Lorenzo de décider s'il voulait croire que Daiki savait quelque chose sur son homme ou pas. De toute façon, le soldat ne pouvait pas inventer des informations, encore que... il pouvait mentir sur le lieu possible où trouver ce Skiwiro. En tout cas, sa démarche était logique. Si la chimère avait vraiment traversé de nombreuses régions pour lui, elle devait bien se douter qu'on ne lui donnerait pas des informations facilement.

Le regard bleuté du jeune soldat passa en partie sur l'autre humain. Que devait-il en penser ? Il se méfiait, bien sûr, mais ensuite ? Qui était-ce vraiment ? Et que voulait-il ? Daiki avait remarqué que, souvent, le silence suffisait à faire parler les autres. Et de toute façon, la question volait dans l'air vif du large, il n'y avait pas besoin de la poser pour que tous la devinent. Restait à voir s'il donnerait la réponse ou pas.

Spoiler:
 
Féminin Messages : 950
Faction : Neutre

Niveau
Niveau:
1000/1000  (1000/1000)
Or:
0/0  (0/0)
Shop XP:
Sujet: Re: Rien à signaler. Ou pas. [Libre] Jeu 5 Juil - 12:36
Bonjour ! rp toujours d'actualité ?



    "Les Ronces et les Épines poussent sur les Traces des Armées"

Féminin Messages : 950
Faction : Neutre

Niveau
Niveau:
1000/1000  (1000/1000)
Or:
0/0  (0/0)
Shop XP:
Sujet: Re: Rien à signaler. Ou pas. [Libre] Jeu 5 Juil - 13:40
C'était pour rigoler xD ! donc vous continuez ou pas ? si oui je supprimerai nos messages. Faites comme si Zato a fuis.



    "Les Ronces et les Épines poussent sur les Traces des Armées"

Masculin Messages : 293
Age : 23
Faction : Humains
Métier : Soldat

Niveau
Niveau:
69/100  (69/100)
Or:
50/100  (50/100)
Shop XP:
Sujet: Re: Rien à signaler. Ou pas. [Libre] Ven 6 Juil - 17:34
Comme dit dans le flood, perso j'veux bien continuer, on vire Zato et puis voilà ^^
Sujet: Re: Rien à signaler. Ou pas. [Libre]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» eau libre
» J'ai rien compris, et vous?
» Se bricoler un composteur avec trois fois rien
» nouvelle poudre libre HD
» Rien à dire de plus ! - Lepicadurien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG : Alfera RPG :: Zone de Repos [HRP] :: Archives :: Archives Role Play-