Connectez-vous

Pseudo :

 
 

Mot de passe :

 
 
Connexion automatique 
couronne

Annonces

24/07/15

Réouverture du forum !

22/07/15

Pré-réouverture du forum !

Votez pour le forum toutes les 2h !

top_sitetop_sitetop_sitetop_site
Forum définitivement fermé. Merci à tous d'avoir participé à cette aventure. Pour ceux qui souhaitent nous rejoindre, nous vous proposons une nouvelle histoire se déroulant au japon féodal ! Pour cela rendez vous sur le forum Reign Of Dynasties

Le lapin et le dragon. Une audience un jour de pluie.

Masculin Messages : 28
Age : 27
Faction : Chimère
Métier : Civil | Conseiller
Type de Chimère : Dragon Noir

Niveau
Niveau:
75/100  (75/100)
Or:
50/100  (50/100)
Shop XP:
Sujet: Re: Le lapin et le dragon. Une audience un jour de pluie. Jeu 25 Nov - 21:30
Jour pluvieux, jour humide, le froid s'insinuait partout dans les appartements de Dreylen et il pestait contre la cheminée qui ne chauffait pas assez la pièce où il se trouvait. De nombreux documents étaient posés sur son bureau; le début de la guerre était un amoncellement de papiers inimaginable. Des rapports quotidiens des avancées des troupes, d'autres de la construction des places fortes, certains venaient des éclaireurs faisant états de mouvements suspects sur les territoires humains. Il y'avait même d'étranges faits similaires dans la forêt de Firiel, plus difficile à identifier, mais bien réel. Leurs ennemis étaient-ils si avancés que ça ? Pourquoi n'avaient-ils pas établis leur autorité sur les territoires limitrophes alors ? Le conseiller ne comprit pas vraiment tout cela et il sentit une migraine grandir. Laissant retomber tous les papiers, il ferma les yeux et se massa les tempes. Il n'aurait jamais pensé que diriger loin derrière la ligne de front était aussi compliqué.
Quelqu'un frappa à la porte et après quelques secondes, le temps de se remettre correctement dans son fauteuil, il l'invita à entrer. C'était une servante entre deux âges qui lui parla d'une voix basse et distincte.

"Conseiller Hydra, une jeune fille vient de se présenter à l'entrée du palais."

"En quoi cela me concerne t'il ?"

"Elle souhaite rencontrer la Reine et vient de demander une audience, vous avez souhaité que je vous prévienne à chaque fois qu'on la quémandait."

"Tu as bien fait. Je m'en occupe."

Il se leva lentement, se demandant ce qu'une enfant pouvait bien pouvoir demander à la reine en personne. Il ferma sa porte avec précaution et congédia la servante après quelques mètres.
Un étage plus bas, il vit une jeune femme ouvrir la chambre de la reine et y passer la tête pour interpeller cette dernière. Il posa une main sur son épaule, la faisant sursauter et se retourner violemment. D'ailleurs elle manqua de le gifler, presque par instinct, mais se retint au dernier moment, les yeux écarquillés devant l'erreur qu'elle manqua de faire. Elle baissa la tête et balbutia des excuses.

"Vous devriez faire attention à vos mains, mademoiselle. Veuillez retourner à vos occupations, je m'occupe de la jeune fille."

La regardant de haut, sa voix était froide et tranchante. Elle ne perdit pas un instant et s'éloigna à petit pas, le regard toujours braqué vers ses pieds. Dreylen se dirigea sans attendre vers la porte principale. Après de nouvelles minutes à se diriger au travers du dédales de couloirs et d'escaliers, il arriva dans le grand hall et on lui ouvrit les portes.
Les premières gouttes de pluie qui lui tombèrent dessus lui arrachèrent une grimace. La jeune fille attendait sous la pluie, un nounours dans les bras.

"Vous auriez au moins pu la faire entrer, soldats. Il n'est pas digne qu'une si jeune demoiselle attende ainsi. Où sont donc passé vos bonnes manières ?"

Faisant face à cette gamine, il s'abaissa à son niveau et lui remonta le menton pour qu'elle le regarde dans les yeux. Un grand sourire bienveillant, bien que faux, illumina son visage et sa voix se fit douce, sans toutefois qu'une certaine autorité impérieuse ne cesse d'y filtrer.

"Suis moi, je vais t'amener à la reine."

Il se releva et se retourna aussitôt pour s'avancer vers les portes encore ouvertes du palais. Adoptant une allure adaptée à des pas de fillette, il se dirigea directement vers la salle du trône.

"Ce n'est pas habituel de voir une si jeune enfant venir ici, puis-je savoir pourquoi tu souhaites voir la reine ?"

Les gardes les laissèrent passer, s'inclinant au passage de Dreylen. La reine n'était pas là, il avait entendu des rumeurs dans les couloirs comme quoi elle était plutôt occupée depuis le matin et qu'elle était sans doute en plein milieu de ses tâches journalières, mais recevoir le peuple et l'écouter en faisait partie. Il interpella un servant et après quelques mots discrets, ce dernier partit dans les couloirs tandis que Dreylen allait se tenir près du trône de la reine.

"Alors voudras-tu répondre à ma question en attendant la reine ? Elle ne tardera sans doute pas. A moins que tu ne souhaites des vêtements chauds ?"

Malgré tous ses ressentiments à l'égard de cette enfant, il devait malgré tout faire bonne figure. Il n'apprécierait certainement pas que la reine le voit se montrer méchant à l'égard d'une enfant.
Masculin Messages : 28
Age : 27
Faction : Chimère
Métier : Civil | Conseiller
Type de Chimère : Dragon Noir

Niveau
Niveau:
75/100  (75/100)
Or:
50/100  (50/100)
Shop XP:
Sujet: Re: Le lapin et le dragon. Une audience un jour de pluie. Mer 12 Jan - 0:11
Oubliant jusqu'à ses obligations, il l'a vit se laisser tomber par terre et ôter ses chaussures comme pour se mettre à l'aise. Il souffla d'exaspération et claqua des doigts, un serviteur sembla apparaître, comme par magie et proposa à la petite de s'asseoir; avant même qu'elle ait le temps de réagir, Dreylen intima au serviteur d'asseoir l'enfant. Qu'elle le veuille ou non.
Elle aussi soupira et d'une petite voix lui annonça ce qu'il n'aurait pensé entendre. L'armée ?! Pour une si frêle chose ? Mais qu'elle était cette époque où les jeunes filles veulent faire des choses si insensées ?!

"Ai-je bien entendu ?"

Il était quelque peu atterré, comment une enfant pouvait avoir de telles envies ? Encore elle aurait été un garçon, il aurait pu comprendre. Mais elle, à quoi servirait-elle ?

"As-tu des talents de guérisseuse ? Parce que tu ne sembles pas vraiment faite pour la guerre. Ce n'est pas vraiment que ton sort m'intéresse, mais je trouve que ce serait du gâchis d'envoyer une enfant à la guerre. Je n'ai pas envie de mettre en danger des soldats pour qui tu serais un boulet."

Il parlait d'une voix claire et neutre, essayant d'être le plus explicite possible. Joignant ses mains gantées sous les grandes manches de sa tunique, il ouvrit la bouche pour parler mais la reine fit irruption dans la pièce. Et quelle reine; toute ébouriffée et sale qu'elle était, elle n'avait pas pris soin de son apparence : pas coiffée ses cheveux, pas nettoyée ses mains de l'encre dont elle c'était tâchée. Enfin bref, elle ne ressemblait pas à ce qu'elle devrait être. C'était juste une jeune noble qui avait fait de la paperasse.

"Ma Reine ? Vous semblez avoir...été débordée."

Une certaine ironie sonna dans sa voix mais il se ravisa de sourire en s'inclinant légèrement devant Kinya. Il la suivit du regard lors qu'elle s'installait sur son trône, au moins faisait-elle ça. C'était le minimum à faire devant une simple citoyenne.

*Qu'est-ce que son innocente jeunesse va encore lui faire décider ? J'ai presque hâte d'entendre tout ça.*

Malgré tout, il appréhendait la conversation, il craignait de céder à la colère si la situation n'était que bêtises sur bêtises. Surtout que les paroles allaient venir de jeunes filles qui, rien que par leurs paroles ingénues, réussissaient à le mettre hors de lui. Bien qu'il n'avait discuté que quelques secondes avec la jeune chimère, il sentait déjà qu'elle allait l'énerver. Il inspira profondément et souffla longuement. Une fois, puis deux.

"Je vous préviens Ma Reine, la demande est des plus incongrue mais je pense qu'elle mérite d'être écoutée. Elle a sans doute de bonnes raisons et je tâcherais de vous éclairer, si besoin est."

Il se retourna vers la petite et la scruta, tout sourire.

Spoiler:
 
Masculin Messages : 28
Age : 27
Faction : Chimère
Métier : Civil | Conseiller
Type de Chimère : Dragon Noir

Niveau
Niveau:
75/100  (75/100)
Or:
50/100  (50/100)
Shop XP:
Sujet: Re: Le lapin et le dragon. Une audience un jour de pluie. Jeu 20 Jan - 22:18
*Mais c'est qu'elle saurait ce que je pense cette gamine !*

Légèrement énervé par le fait accompli; il n'aimait vraiment pas qu'on lise en lui ainsi, il se renfrogna quelque peu, prêt à écouter ce qui allait suivre tout en réfléchissant à ce qu'il pourrait faire d'elle si jamais la reine rejetait sa demande. Une chose qui ne paraitrait pas forcément dénuée de sagesse. Comme il fallait s'y attendre, la petite dut saisir la main de la reine, peau contre peau, afin de s'assurer de la véracité de ses propos entre autre. Il éprouva un léger frisson au léger bruit du frottement de leur peau, lui-même redoutait d'avoir à le subir; il savait qu'il ne pourrait cacher ses émotions et ses convictions concernant la reine, ainsi que ce qu'il pensait faire de cette guerre.
Il était étonnant de voir à quel point cette jeune fille restait impassible avec de tels propos; troublant il fallait dire. En opposition, Kinya semblait de plus en plus mal à l'aise en maintenant le contact et lorsqu'elle lâcha la main, se fut pour se masser les tempes, comme si tout cela l'avait épuisé en quelque sorte. Que ne se retenait-il de la clouer dans son royal trône ? Là, tout de suite. Ou pourquoi ne pas faire accuser la petite fille ? Quel beau rôle il aurait à jouer alors. Il soupira, ce n'était pas le moment et quand ses pensées reprirent le cours de la conversation, c'était le milieu du discours de la reine. Que n'était-il plus attentif.

C'était plutôt bien dit il fallait avouer, toutefois est-ce que de telles paroles allaient pouvoir toucher une petite fille avec une haine si bien ancrée ? Intéressant d'ailleurs, quelle histoire pouvait t-elle bien avoir vécu ? Elle semblait vouer une antipathie profonde pour les humains. L'espace d'un instant, il se demanda si quelques petites filles humaines ne lui vouaient pas une haine similaire.

*Ce serait charmant...*

Soudainement, on lui demandait son avis.

"Je vous remercie, Ma Reine, de vous intéresser à mon point de vue."

Il la salua brièvement et se tourna vers la petite fille, tout sourire, baissant la tête pour pouvoir la fixer dans les yeux.

"Sans user de pouvoirs psychiques, ce que je n'apprécie guère sur ma personne, je peux aisément voir de quel feu tu brûles...un feu des plus destructeurs ma foi. Vois-tu mon enfant, comme Notre Chère Reine te l'a gentiment expliqué, nous doutons de ton utilité et de ta fiabilité sur un champ de bataille. D'ailleurs je crois bien que tu t'en es rendu compte par toi-même."

Il s'arrêta un instant, laissant quelques secondes pour que les paroles s'enfoncent bien dans le crâne de cette impertinente enfant.

"La vengeance est mal perçu par la majorité des personnes à dire vrai. Toutefois...je ne le vois pas forcément ainsi le savais-tu ? Bien sûr cela ne m'apporte pas que des amis. Mais je pense que correctement canalisée, la vengeance peut être un atout non négligeable.
Mais passons à un autre point..."


En faisant quelques pas en avant, il retira ses mains de ses manches et se posta devant la gamine au nounours. S'interposant entre la reine et la petite, il déganta une de ses mains et posa une griffe noire sur la joue lisse de l'enfant. Appuyant quelque peu sur la chair tendre en descendant vers le menton, Dreylen laissa un filet de sang s'écouler, jurant magnifiquement avec la pâleur de la peau.

"Maintenant soigne toi et je verrai ce qu'on fera de toi. Peut-être consentirais-je à t'envoyer comme aide de camp à un lieutenant ou commandant en campagne."

Il se retourna vers la reine en remettant son gant en place.

"Je suis désolé pour ce petit numéro qui ne dois guère être de votre goût, mais je ne désire pas m'éterniser avec un être inutile, qui nous fait perdre notre temps, et surtout le vôtre si précieux, en futiles paroles. Je sais que vous préfériez y aller en douceur, et, bien que je salue votre effort de diplomatie avec le petit peuple, je pense que vous devriez y aller avec plus d'ardeur. Vous ne pouvez vous étalez ainsi avec tout ceux se présentant à vous.

Votre père l'aurait éconduite ou lui aurez demander de prouver sa valeur dans son armée. Voilà tout."


Terminant sa phrase d'un ton sec, il se remit à sa place, à côté du trône; tout en replaçant ses mains dans ses manches.
Sujet: Re: Le lapin et le dragon. Une audience un jour de pluie.
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jour gris, jour de pluie...
» Séjour linguistique / Cours de polonais en Pologne
» Rouen - Jour de marché par PISSARO
» Rions un peu avec humour du jour.
» 1 blague par jour du Père Noël ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG : Alfera RPG :: Zone de Repos [HRP] :: Archives :: Archives Role Play-