Connectez-vous

Pseudo :

 
 

Mot de passe :

 
 
Connexion automatique 
couronne

Annonces

24/07/15

Réouverture du forum !

22/07/15

Pré-réouverture du forum !

Votez pour le forum toutes les 2h !

top_sitetop_sitetop_sitetop_site
Forum définitivement fermé. Merci à tous d'avoir participé à cette aventure. Pour ceux qui souhaitent nous rejoindre, nous vous proposons une nouvelle histoire se déroulant au japon féodal ! Pour cela rendez vous sur le forum Reign Of Dynasties

Les Montagnes d'Ardamir sont entre nos griffes.

Sujet: Les Montagnes d'Ardamir sont entre nos griffes. Mar 19 Oct - 19:17
Citation :
Général de la Faction d'attaque : Geno Skarclaw
Nombre de participant total : 1

*Ca fait longtemps maintenant que je ne suis pas passé par ici...*

Les montagnes d'Ardamir s'étendaient de long en large. Une vaste chaîne de massifs de roc qui avait l'air d'un mur impénétrable, d'un rideau immense qui séparait le territoire des Chimères du reste du continent et conservant le mystère qui provenait de l'origine de ces être aux caractéristiques hors normes. Secret, magie, imaginaire, fiction, illusion, rêve, les Chimères formaient le côté fantastique du monde d'Alfera, en même temps que l'existence même de cet univers. En altitude, les nuages presque transparents dissimulaient légèrement la pointe triangulaire des plus grandes structures de la nature. Le Soleil avait déjà disparu par delà l'horizon, lui-même masqué par d'autres montagnes aussi grandes les unes que les autres. La roche dure, parfois polie et scintillante de poussières d'étoiles, où on pouvait par la même occasion observer d'anciennes traces laissées par l'érosion, était devenue sombre. A la vue des hauts sommets de ces montagnes qui reflétaient entre elles les dernières lueurs de l'astre flamboyant, Geno ne pouvait rester insensible face à un tel paysage. Cependant, son coeur et sa raison n'étaient pas libres de se laisser égarer à travers ces cols et ces pics; et ses jambes ne s'étaient guère interrompues de parcourir le flanc de ces reliefs.

En effet, il s'était rendu en ces lieux pour s'assurer que la zone était libre de tout danger potentiel pour les Chimères. Combien de temps avait-il parcouru cet immense territoire de minéraux ? Il avait pris peu de temps de repos et était bien entendu assisté par quelques équipes de reconnaissance. La traversée des Montagnes d'Ardamir était difficile, même pour un être capable de fendre la roche ou d'escalader facilement les parois abruptes des falaises. Sa destination était la suivante : de l'autre côté de ce rideau de pierre. La totalité de la région montagneuse avait été passée au peigne fin, si bien qu'il ne restait à présent qu'une dernière étape avant de finaliser le projet. Pour cela, il devait se rendre de l'autre côté de ces montagnes. Rapidement et en gagnant le plus de temps possible, il se dirigeait vers le nord en prenant des raccourcis qu'il avait repéré grâce à quelques connaissances de la géographie et à sa perception géologique naturelle. Bref, il était pratiquement certain d'achever sa mission avant la tombée de la nuit.

*Coucher du Soleil, les Montagnes d'Ardamir; je ne suis plus très loin de ma destination. Le vent semble baisser d'intensité, l'altitude diminue au fur et à mesure de mon parcours, de ma descente, je viens de franchir les dernières grandes montagnes. Il n'est plus qu'une question de temps avant le commencement de l'occupation du territoire.*

Geno, sous l'apparence d'un jeune homme au teint un peu pâle, aux cheveux rouges, aux yeux d'un bleu électrique éclatant, au bras gauche équipé d'une protection en métal qui se terminait par un gantelet de griffes (les griffes étaient en réalité les propres "ongles" de sa main gauche), notait soigneusement dans un carnet son rapport tout en continuant sa route.
A présent, la température augmentait petit à petit (à peine perceptible) et à une vingtaine de mètres face à lui se trouvait une sorte de corniche. Quand il arriva dessus, il vit...

Sous ses yeux s'étendaient de l'ouest vers l'est, les Plaines d'Umelor, un immense espace verdoyant d'une quantité indénombrables d'hectares, véritable désert d'herbes hautes; la Forêt de Firiel Sud, dont les habitants étaient dissimulés dans les plus profondes entrailles de la flore, là où la loi du plus fort régnait et où la nature avait le droit de vie et de mort plus que partout ailleurs, et le Marais de Terendul, tristes marécages aux senteurs nauséabondes cachés par une brume verdâtre et terne permanente.
La Chimère de la Taupe réalisa à quel point il lui restait encore de la marge avant d'atteindre le pied de cette dernière montagne. Néanmoins, cela ne constituait plus un problème.

Un sourire aux lèvres, la Chimère aux yeux bleus ne pouvait qu'être satisfait.

A plusieurs endroits, à l'ouest et à l'est, il découvrit les équipes de main d'oeuvre et de reconnaissance qui se réunissaient.

- Le campement devra donc se trouver non loin d'ici.

Son regard se porta sur l'ensemble des premières montagnes qui bordaient les trois autres territoires qu'étaient les Plaines d'Umelor, la Forêt de Firiel et le Marais de Terendul. Il ne faisait aucun doute que si les Humains ou un quelconque autre ennemi souhaitaient passer à travers les montagnes d'Ardamir, ils ne devaient pas seulement assurer leurs arrières pour survivre dans ce labyrinthe des Chimères.
Sujet: Re: Les Montagnes d'Ardamir sont entre nos griffes. Jeu 4 Nov - 23:24
Khrysdam Lorenzo était partit du port à contre cœur, il aurait aimé savoir jusqu'où les défenses du port tiendraient. Quoiqu'il en soit, lui et sa troupe constituaient le premier renfort en direction des montagnes d'Ardamir. La traversée des montagnes n'avaient jamais était une chose aisé pour une chimère, mais la contrainte de la guerre les forçait à se dépêcher. Ils arrivèrent enfin au campement tenu par Geno. Les indication n'avaient finalement pas était dur a suivre contenu du dédale naturel dans lequel ils se trouvaient.

Lorenzo n'avait côtoyé Geno qu'à quelques entrainements et réunion a l'exception d'une fois. On ne peut pas dire qu'il étaient parti sur de bonne base ce jour là... Malgré tout Khrysdam n'en avait gardé qu'un souvenir flou. Il était plus important pour lui de se concentrer sur la raison de son enrôlement : Lya. Penser à sa dulcinée ne donna pas une meilleur mine à l'araignée. Et c'est ainsi qu'il arriva devant l'homme-taupe.

-Bonjour commandant. Voici le renfort qui devait venir du port.
Sujet: Re: Les Montagnes d'Ardamir sont entre nos griffes. Ven 12 Nov - 19:06


    Lya, s'étant attachée aux gens des champs chimériques, rassembla sa troupe sans grande envie et partit vivement, dans un coup de vent, maussadement. Soit, elle avait fait une erreur en se liant à des personnes alors qu'elle risquait de les quitter d'un moment à l'autre, mais laisser ces défenses construites il y a peu de temps sans réel soldat compétant ne lui plaisait pas non plus. La chimère après avoir prit connaissance de l'annonce de son transfert partit brusquement, laissant derrière elle ses dernières recommandations à quelques chimères dignes de confiance dans la foulée.

    Le soleil se levait à peine, lorsqu'elle traversa rapidement les cultures en terrasse, Lya s'évertuait alors à organiser mentalement le chemin à suivre pour parvenir aux montagnes d'Ardamir, au quartier général, sans mégarde. Elle voulait arriver vite, sans pour autant s'affaiblir ou même se blesser, se perdre dans les sentiers escarpés et périlleux. Par bonheur pour la jeune fille les montagnes d'Ardemir ne lui était pas inconnues, ayant apprit la plupart de ses sortilèges là bas, durant plusieurs années avant de faire partit intégrante de l'armée. Elle connaissait donc la plupart des risques de ce territoire plus que hasardeux et pourtant merveilleux aux yeux de la jeune chimère. En effet, le volcan fournissait une terre des plus fertiles pour les plantes verdoyantes, aux différents fragrances et couleurs des environs ce qui faisait que les lieux grouillaient de vie et parfois, de chants d'oiseaux à la joie de Lya. En contrepartie, Ardamir disposait aussi de pentes glissantes, des chemins vous faisant tourner en rond, de pièges, de magie virulente, regorgeait d'animaux farouches et encore d'autre mystère que le Colibri n'avait encore point découvert.

    Le parcours semait de mille et une embuche avait été loin d'être une partie de plaisir pour la petite troupe guidée par Lya. Elle ordonna à son attroupement de s'arrêter et de reprendre des forces dans un chemin tortueux près d'un cour d'eau. Le temps de se reposer pendant de longues minutes, d'évacuer le stress provoqué par l'endroit et d'échanger de brèves paroles. Lya repartit ensuite avec une cadence empressée, trop vive, oubliant que tout le monde ne pouvait pas courir aussi vite qu'elle et elle ralentit à contre cœur. Repensant alors à sa ballade dans les champs avec sa moitié ou le même scénario s'était produit, elle finit par se perdre dans ses pensées. C'est ainsi qu'elle parvenu au quartier général, à l'un des points les plus hauts des piques d'Ardamir, alors que le soleil à son zénith l'effleurait de ses rayons. Lya demanda à savoir où était le chef de la faction et elle arriva devant un homme aux cheveux rouges celui ci, lui rappelait vaguement quelque chose. Elle se présenta aussi bien qu'elle le pu, malgré son humeur maussade.

    - Bonjour, Lya Somnia, j'amène ici le renfort attendu qui arrive des champs.

    Se tenant droite devant son commandant, elle attendait les ordres ou même une présentation des lieux ou des personnes, alors qu'elle regardait l'horizon flamboyant d'un air songeur, presque indécis. Elle ne se doutait pas que son compagnon était aussi en renfort sur les montagnes, appartenant désormais aux chimères.

Sujet: Re: Les Montagnes d'Ardamir sont entre nos griffes.
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vos poêles, elles sont en quoi?
» Pas de règles entre 2 plaquettes
» Les loups ne se mangent pas entre eux
» NUBY et sa nouvelle gamme de bibi...
» combien payer de frais de garde par mois?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG : Alfera RPG :: Zone de Repos [HRP] :: Archives :: Archives Role Play-