Connectez-vous

Pseudo :

 
 

Mot de passe :

 
 
Connexion automatique 
couronne

Annonces

24/07/15

Réouverture du forum !

22/07/15

Pré-réouverture du forum !

Votez pour le forum toutes les 2h !

top_sitetop_sitetop_sitetop_site
Forum définitivement fermé. Merci à tous d'avoir participé à cette aventure. Pour ceux qui souhaitent nous rejoindre, nous vous proposons une nouvelle histoire se déroulant au japon féodal ! Pour cela rendez vous sur le forum Reign Of Dynasties

Balade au milieu des champs

Masculin Messages : 65
Age : 27
Faction : Chimère !
Métier : Militaire | Artiste de guerre !
Type de Chimère : Panda !

Niveau
Niveau:
94/100  (94/100)
Or:
0/0  (0/0)
Shop XP:
Sujet: Re: Balade au milieu des champs Ven 10 Sep - 0:09
Foi de panda, cette journée s'annonçait magnifique, la plus belle de la saison ? Il ne fallait pas trop s'avancer quand même, il était juste midi. Il venait de se réveiller après une nuit quelque peu agitée.
Il se vêtit rapidement, légèrement et attrapa quelques effets personnels, de quoi dessiner, gourde, bambous, un briquet et de quoi fumer. Attrapant son chapeau en sortant de chez lui, il plissa les yeux quand le lumière fut trop éblouissante. Dernier détail, il plongea sa main dans une poche de sa chemise, à moitié ouverte, et, en ressortit une paire de lunette aux verres noires. Chantonnant, il s'élança sur la route des champs d'un pas léger.
Arthanos fourmillait d'une folle activité et des odeurs de cuisine envahissaient les rues, l'esprit d'Yhstea divagua, se perdit dans diverses pensées avec plus ou moins d'intérêts. Il ne vit pas le temps passer et arriva rapidement à destination.

Le vent était léger, doux et apaisant, charriant l'odeur des cultures environnantes. C'était champêtre.
A l'ombre d'un pommier, il tentait tant bien que mal de voir ce qu'il y avait devant lui, au loin. L'horizon était flou à ses yeux, vraiment indescriptible. Assis contre l'écorce, il sembla se fondre dans le tronc en un instant. Quelques feuilles furent secoués en hauteur, quelques jurons et autres grognements retentirent avant qu'Yhstea ne ressorte du tronc, de là où il était entré, une pomme entamée dans la main.
Avisant le bruit d'une rivière non loin, il s'y dirigea d'une démarche lente, profitant du soleil qui chauffait son corps encore en éveil. Le cours d'eau était clair, on pouvait voir le fond où près des berges, des algues vertes et autres roseaux poussaient à foison; une cachette idéale pour nombre de poissons et autres petites créatures aquatiques se reposant dans ce lit d'une profondeur avoisinant les deux mètres au plus profond.
S'installant sur la berge, il se mit à dessiner tranquillement, à l'ombre de son chapeau. Sitôt la feuille déroulée, sa main s'activa à tracer des repères, à dégrossir ce paysage bucolique qui pousserait tous les poètes à déclamer leur amour à la nature. Après un quart d'heure, ses doigts étaient noirs à cause du morceau de charbon, et, tirant longuement sur sa pipe, dégageant une fumée aux sentences plutôt fleuries, il apprécia les traits bruts de son dessin. On reconnaissait aisément chacun des lieux qui y étaient décris. Mais tout ceci était bien grossier, on ne faisait pas une œuvre en aussi peu de temps, juste de quoi esquisser le principal dirons-nous.
La fumée embrumant légèrement son esprit, il but une longue gorgée à sa gourde, contenant un liquide fruité et très peu alcoolisé, avant de ranger feuilles et autres instruments. Il s'allongea tranquillement et croqua une dernière fois dans sa pomme avant de la poser à côté de lui, il la finirait après une petite sieste. Il s'endormit sans attendre.

"Cronch cronch cronch..."

L'esprit d'Yhstea émergea lentement, quel était donc ce bruit ?

"Cronch cronch cronch..."

On ne réveille pas le panda qui dort, disait-on par chez lui et la vérité était tout ce qu'il y a de plus vrai; un panda réveillé n'est pas de bonne humeur...surtout si on lui vole à manger.
Ses yeux à peine ouvert découvrirent avec horreur la sinistre vérité. Une petite boule rose, non deux ! Elles mangeaient sa pomme ! Pire ! Elles venaient de recracher le trognon !
Le désespoir l'envahit, un tel affront ne pouvait être pardonné. La nourriture, c'est sacré. D'un bond il fut sur pied, occultant toute lumière solaire aux powpows. De leurs points de vue, Yhstea n'était qu'une immense masse sombre, les yeux lançant des éclairs derrière des lunettes à moitié baissées. Sans attendre, il balança son pied en arrière, se pencha en avant. D'un cri rageur il fit machine arrière et propulsa son pied dans le premier powpow à portée. Sans comprendre ce qu'il c'était passé, la boule rose sentit une force titanesque la percuter, la propulser avec force dans les airs, l'envoyant s'écraser une trentaine de mètres plus loin. La deuxième boule s'écarta à temps et sauta à l'eau...où elle flotta et se laissa porter par le courant.

Jamais tu ne m'échapperas, vile créature !

Délaissant son chapeau, sa chemise, il se retrouva pied et torse nu, lunettes remontées sur le nez et sa gourde correctement attachée à sa ceinture. Des lierres sortirent de terre et enveloppèrent ses affaires, les protégeant d'éventuels curieux. Ni une, ni deux, notre héroïque panda se jeta à l'eau, éclaboussant les berges d'une large vague et s'élança dans une nage des plus gracieuse à la poursuite du powpow mangeur de pomme. Nombre d'insultes fusèrent, il finit même par se convaincre que la créature était une espionne humaine chargée de mettre le moral des Chimères à zéro en les privant de nourriture. Décidément ces humains étaient des êtres infâmes, il se vengerait doublement pour cette attaque personnelle.
Toutefois ce que notre ami n'avait pas escompté, c'était l'arrivée imminente de deux individus que sa fine ouïe capta de loin, qui était-il ? Que voulait-il ? Il n'avait capté la présence de personne dans les environ, peut-être que son attention était trop focalisé sur son terrible adversaire ? Il en doutait, ce n'était pas son genre d'être étourdi à ce point là.
Des espions humains ? Pourquoi entendait-il des rires alors ? Et cette atmosphère de bien-être ? Étrange.
Cette herbe à fumer donnait des résultats bien étrange sur sa personne, même après quelques heures de sommeil, c'était vraiment très étrange. Toutefois, il voulait être sûr de lui et plongea sous l'eau, allant s'abriter parmi les roseaux et algues près de la berge où les individus allaient arriver. Jamais son esprit ne pensa que des espions humains ne se risqueraient pas en terrain aussi découvert, mais peu importe l'esprit déluré d'un panda.
Bien vite, au bout de trente secondes pour tout dire, il se trouva fort dépourvu quand l'air vint à manquer dans ses poumons. Alors la réponse à tous les problèmes vint à lui, une tige de bambou. Il ne sut jamais pourquoi il y pensa, sans doute un génie inconscient, mais extirpant une tige vide, lui servant habituellement pour un pinceau, d'une poche de son pantalon, il se mit à respirer par celle-ci, dépassant légèrement de l'eau. Ainsi il attendit cinq minutes.

Une ombre s'approcha et une silhouette se présenta à lui. Une chose était sûr, c'était une femme. Plutôt une jeune fille dirons-nous, enfin une jeune femme pour être plus exacte. Elle regardait dans sa direction mais ne vit rien, tout caché qu'il était par la végétation aquatique. Un visage fin et doux et une belle chevelure blonde. Malheureusement le décolleté n'était pas très visible.

*Quelle poisse ! Rien pour rattraper la journée dirait-on...*

Il attendit encore cinq bonnes minutes après que son compagnon ne l'ait rejoint, il foutait quoi là ?
Le soir allait étendre son manteau de ténèbres sur les champs et la température allait baisser, de plus les Kornets rôdaient. Sales petites bestioles qui osaient détruire son bel orge, son houblon.*
Et les deux qui ne pensaient qu'à se réchauffer de leur chaleur corporelle. Il ne pouvait laisser ce petit couple se faire maltraiter par une bande de vermines. En plus ils allaient corrompre un amour pur et innocent et le transformer en un ballet de chair. Confusion des corps et des esprits. Son âme d'artiste hésitait, préserver ce sentiment vierge de toutes obscénités ou laisser s'exprimer leur corps.

*Alfera ! Donne-moi une réponse ! Toi qui nous a fait ! Dis-moi que faire !*

Prière inutile, Alfera n'écoutait pas les prières sous-marine, c'était bien connu.
Le choix évident l'avait frappé de plein jouet ! Une telle évidence le laissait sans voix, alors il agit avec son corps.
Tel un chasseur il jaillit hors des flots calme de la rivière, soulevant une explosion de gouttelettes qui retomba en une fine pluie sur le couple. Des ricanements plaintifs s'élevèrent alors dans le crépuscule, comme si l'eau était un acide et rongeait leurs poils sales. L'Art l'habitait, mouvant son corps avec une agilité surprenante. Touchant juste le sol de la pointe du pied, il pivota sur lui-même, envoyant son autre jambe faucher le Kornet le plus proche de l'homme sur le dos. Ils avaient été si discret que les amants ne c'étaient jamais aperçu de leur présence sournoise, de leur cachette pourtant visible aux yeux de tous, que seul l'Art pouvait percevoir. Il pouvait voir au-delà de l'évidence. Une parole, un geste et des lierres s'extirpèrent du sol pour s'enrouler autour du corps d'une seconde bête. Tournant la tête au dernier moment, il réussit à stopper net la troisième, qui venait de se lancer en roulant sur lui, mobilisant soudainement les muscles de son corps. Malheureusement, il eut juste le temps d'envoyer la boule de poil à la tête de la jeune chimère avant que le dernier de la bande ne le percute violemment dans l'estomac, l'envoyant rouler sur deux mètres.

(hrp : Bon voilà je voulais juste inaugurer le bestiaire xD)
Masculin Messages : 65
Age : 27
Faction : Chimère !
Métier : Militaire | Artiste de guerre !
Type de Chimère : Panda !

Niveau
Niveau:
94/100  (94/100)
Or:
0/0  (0/0)
Shop XP:
Sujet: Re: Balade au milieu des champs Mar 21 Sep - 21:29
Le choc fut rude à encaisser et c'est le souffle coupé qu'Yhstea fit son vol plané et alla s'écrasa au sol, rebondissant alors d'une petite dizaines de centimètres avant de se retrouver à l'eau, à nouveau. La masse de la chimère lui fit toucher le fond du cours d'eau, où impassible, il resta, enfin put rester faute de respiration, cinq secondes avant de se propulser vers la surface. Crevant la surface aquatique le séparant de l'oxygène dont il souffrait actuellement, il inspira profondément et bruyamment. Ses mains se posèrent sur la rive et il s'extirpa de l'eau à la force de ses bras pour se relever derrière la jeune femme qu'il avait pu apercevoir tout à l'heure. Remontant correctement ses lunettes, il vit le dernier Kornet valide en train de tituber, cela lui rappela une chose essentielle pour la suite. Il attrapa sa gourde et en but une longue gorgée avant de la remettre à sa ceinture.
Il s'avança vers la petite créature et l'attrapa à pleine mains pour la soulever. L'effrontée le mordit, sournoisement et rapidement. Réprimant une grimace de douleur, la tête d'Yhstea se changea en une autre, de panda, dont la puissante mâchoire se referma sur le corps de la vermine, la broyant et la déchirant dans un ample mouvement. De la main droite, il projeta le bas du corps plus loin. Le haut du corps fut projeté contre un arbre non loin, suivit d'une volée de tripes gluantes.
Sa tête à nouveau humaine, Yhstea rallia le bord de la rivière en quelques pas et se nettoya le visage et le torse ensanglanté. Un sang noir et collant qui se dilua rapidement dans le petit courant. Il se plaça non loin de la jeune femme et regarda un peu la scène. Un kornet était complètement raidi, étouffé par les lianes qui l'avaient enserré, deux autres étaient assommés et s'enfuiraient sans aucun doute. Le dernier avait connu un funeste destin.

"Et bien les amis, se fut une plaisante échauffourée !"

*Mais je n'ai toujours pas pu récupérer ce powpow de malheur...un autre jour peut-être, il ne perd rien pour attendre.*


Sans attendre, il se laissa tomber en tailleur à côté de la chimère, une petite blonde aux yeux cachés par son abondante chevelure. De la main il invita le jeune homme qui l'accompagnait, sans doute son amant, au sens noble du terme, à venir les rejoindre. Torse nue et complètement trempé, Yhstea ouvrit sa gourde et en but une respectable lampée, faisant passer le goût déplaisant du kornet. La tripaille gluante n'étant pas à son goût.
Il présenta la gourde à sa voisine.

"Yhstea. Preux héros des petits couples en danger, pour vous servir !"

Sur le ton de la rigolade, sa voix était emplie d'une joie débordante, dévoilant une dentition tout en tranchant.
La main qu'il tendait, tenant la gourde donc, était celle qu'on venait de lui mordre, et à y regarder de plus près, les petites entailles n'étaient pas si belles que ça, comme déjà infectées par la pourriture des dents du kornet.

"C'est embêtant tout ça, je n'aimerai pas perdre une main à cause d'une égratignure aussi légère...ce serait plutôt dérangeant je dois dire, n'est-ce pas ?"


[A la suite de Geno (si tu veux toujours poster hein ?), Plume viendra égayer ce rp d'un de ces pnjs]
Masculin Messages : 881
Age : 117

Niveau
Niveau:
1/0  (1/0)
Or:
0/0  (0/0)
Shop XP:
Sujet: Re: Balade au milieu des champs Jeu 30 Sep - 19:50
Dans l'ombre, la silhouette suivait depuis bien longtemps déjà la pauvre chimère qui ne remarquait rien. Elle lavait suivi également sur le port de Baldruin et avait regardé en serrant les dents l'épouventable aventure qui l'avait attendu. La silhouette avait sorti ses deux paires d'ailes afin de suivre du ciel la personne qui l'intéressait.
Une terrible bourrasque l'avait envoyé dans les fourrés et forcée à abandonner sa quête. Une fois revenue en ville, la silhouette cherchait encore la salamandre désormais introuvable. Solitude. Trahison. Dans son coeur, les émotions étaient encore confuses, d'autant plus que tout allait trop vite. Qu'allait devenir cette pauvre âme déjà abandonnée une fois ? Son sauveur était aussi parti rejoindre ceux qu'elle aimait, dans un endroit dont on igore tout.
Une idée perça alors dans son esprit désemparé. Tel était le rôle de l'ombre : suivre la personne à qui on est attaché. Pour une seconde fois, la mort l'appelait. Pour une seconde fois, elle allait tenter d'en finir avec toutes ces souffrances. Si sauter d'un toit n'était pas concluant pour une libellule, se noyer serait la solution ? Sans aucun doute.
C'est ainsi qu'une silhouette abattue se dirigea vers la rivière qui irrigait les champs.
C'est avec une surprise non feinte qu'elle vit du monde. oui, beaucoup de monde ! Comment se faisait il qu'il y ait autant de monde dans ce coin si désert ? Tout avait l'air si animé ; le devaient-ils aux braves créatures qui se faisaient maltraiter ?
S'apprétant à faire demi-tour, la jeune suicidaire jeta un dernier coup d'oeil aux individus présents : une fille qui volait dans la brise, un type bizarre à la peau moche, un taciturne avec une écharpe rouge et... Elle n'en crut pas ses yeux ! Courant vers lui en agitant les bras, elle se mit à crier, halletant à cause de sa course.


"Hey mais t'es l'autre ivrogne qu'était avec Leackim ! Tu sais où il est ? ... Pouah ! Tu pues !"

C'était spontané et sincère. L'odeur de l'aclool lui faisait se retrousser ses narines derrière un air de dégout. Pendant un instant, elle eut presque oublié la présence des autres aux alentours et ne pensa qu'à la chimère panda, son dernier espoir.

"Je suis Miuji, une grande amie du type avec qui tu étais au port de Baldruin pour aider Tim ! Tu pourrais m'aider s'il te plait !"

Il aurait fallut être sans coeur et aveugle pour ne pas voir les larmes et la détresse de la pauvre jeune fille qui semblait totalement déboussolée.
Masculin Messages : 65
Age : 27
Faction : Chimère !
Métier : Militaire | Artiste de guerre !
Type de Chimère : Panda !

Niveau
Niveau:
94/100  (94/100)
Or:
0/0  (0/0)
Shop XP:
Sujet: Re: Balade au milieu des champs Jeu 25 Nov - 0:43
Tout ça commençait à faire beaucoup de monde, mais comme le disait un grand sage, en vérité c'était un habitué du comptoir, mais aujourd'hui presque plus personne ne s'en souvient. Plus y'a de monde, et plus on boit !
Toujours est-il qu'on retrouvait dans quelques mètres de l'immensité des champs : un panda, un colibri, une taupe, une tortue et...quelque chose d'autres qu'il n'avait pas identifié. Une sacrée faune pour un endroit n'étant pas censé être fréquenté, la nuit tombée.
Toutes ces paroles, ce calme après le combat, lui tournèrent un peu la tête et après une grande inspiration, il but une nouvelle grande gorgée, après que la dénommée Lya ait refusé. Elle semblait nerveuse d'ailleurs, comme si quelque chose la perturbait ou...lui manquait. La jeune et fragile chimère devant lui cacherait-elle si bien son jeu. Elle fixait sa main avec une telle intensité que ça aurait pu sembler terrifiant si elle n'avait pas semblé si innocente. Elle posa sa frêle main au dessus de celle d'Yhstea et un halo vint baigner sa peau, faisant refluer la douleur qui chatouillait ses nerfs.

Merci ma belle !

Il leva sa main à son visage et n'observa même pas de traces de cicatrices, en même temps avec sa vue, il ne voyait pas vraiment beaucoup de détails. Une moue approbative marqua son visage avant qu'il ne le lève vers l'homme au bandeau de pierre. Il ne semblait pas de nature mauvaise, mais son aura puait la mort, comme s'il l'avait souvent côtoyée. Un soldat sans doute, ils avaient tous cette subtile odeur qui les accompagnait. Une malédiction aux yeux d'Yhstea.

Alors soldat, on aime les ballades à la nuit tombée ? J'apprécie d'autant plus la critique. Yhstea Sin, artiss...argh !

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'une jeune fille avait commencé à crier en courant vers lui, il était très demandé en cette fin d'après-midi. Il ne l'avait jamais vu, ni entendu et voilà qu'elle venait lui parler en sanglotant de Leakcim. Et en plus elle osait faire la dégoutée ! En se relevant il lui tapota le dos chaleureusement.

Désolé mais je sais pas elle est où ta salamandre, je ne l'ai pas vu depuis longtemps. Mais en quoi je peux t'aid...

Mais qu'est-ce qu'ils avaient tous aujourd'hui ?! après Miuji, voilà qu'on l'interrompait à nouveau ! Et en plus c'était à deux doigts de la menace cette fois-ci ! Le panda se tourna vers l'énervé du moment et constata qu'il les avait séparé en deux groupes. Araignée, au vu des toiles, et colibri d'un côté, contre panda, taupe et...quelque chose en larmes. Il semblait que Lya tentait de le calmer, bien qu'il sembla passablement en colère. Le Kornet en témoignera. Ou pas.
La colère semblait être tourné exclusivement sur le soldat, mais Yhstea ne laisserait pas passer ça.

Tu me sembles à fleur de peau. Pourtant nous sommes entre chimères, que crains-tu que nous te fassions ? Je peux comprendre que ton inattention et ton orgueil blessé par la mise en danger de ta belle, qui plus est, sauvé par un inconnu, te mette en colère.
La politesse aurait voulu que tu te présente en premier, avant même d'exiger nos noms. Mais soit, puisque tu sembles dénuer de lucidité. Je suis Yhstea Sin, artiste de guerre, au service de notre Reine.


Il s'amusait bien tout compte fait, parlant d'un air pompeux, légèrement hautain. Juste ce qu'il fallait pour le jeu. il se tourna vers le soldat, tout sourire.

Daignerais-tu décliner ton identité à cette chimère ?

[Désolé du retard >///< J'ai toujours cru que c'était à Lya de poster >3<]
Masculin Messages : 881
Age : 117

Niveau
Niveau:
1/0  (1/0)
Or:
0/0  (0/0)
Shop XP:
Sujet: Re: Balade au milieu des champs Jeu 27 Jan - 10:28
Apparemment peu satisfait de devoir dévoiler son identité, l'homme aux cheveux rouges était parti non sans grogner. Miuji, quant à elle, semblait fortement s'amuser à toucher la toile et à essayer de détacher ses doigts englués. Elle attendit que les grands finissent leurs discutes ennuyeuses pour reprendre de plus belle, tentant de décoincer son poignet de la toile.

"Oui, j'avais besoin de vous pour le retrouver... mais vous servez vraiment à rien on dirait... Est-ce là la façon de faire des soldats du royaume ? On fait équipe puis on oublie les gens ? Ca veutdire que d'ici qu'on se dise au revoir, vous aurez déjà oublié l'identité de chacun ? A quoi ça sert de se présenter et de vivre des moments ensemble alors ? Peut être que toi, petit puant, tu as pas envie d'avoir des amis, mais moi, Miuji, je vais te montrer c'est quoi un vrai ami sur qui on peut compter ! Et vous là, les deux niais, vous voulez être nos amis ou pas ? Si oui, alors déjà baissez moi cette toile, arrêtez de parler comme si vous alliez vous battre et posez vous deux minutes... Sérieusement, vous pensez que c'est crédible de voir trois chimères du royaume se battre dans des champs ? Et le bleu, personne va s'intéresser à ta femelle, tu peux te calmer. Raaaah ! Que c'est épuisant les adultes ! Ca a tellement de problèmes que ça en oublie de vivre..."

Ca y est, elle avait fini de se plaindre. Amis... Elle avait des amis... Effectivement, la mort allait pouvoir attendre. Du moins déjà attendre la sanction qui allait lui retomber sur la tête d'ici quelques minutes, due à son insolence et à son franc-parlé.
Masculin Messages : 65
Age : 27
Faction : Chimère !
Métier : Militaire | Artiste de guerre !
Type de Chimère : Panda !

Niveau
Niveau:
94/100  (94/100)
Or:
0/0  (0/0)
Shop XP:
Sujet: Re: Balade au milieu des champs Dim 6 Fév - 19:35
*Comment qu'elle me parle celle-là ?!*

Il serra chaleureusement la main que lui tendit l'araignée, d'une bonne poigne, comme il avait l'habitude avec les autres soldats.

Pour tout te dire, je crois que je serai un peu plus naïf, je n'aime guère me méfier des gens...on m'a souvent dit que cela me perdrait !

Il rit brièvement et écoutant les paroles de Lya, il vida sa gourde, d'un trait, de toute façon il n'allait pas s'éterniser dans le coin apparemment et c'est tant mieux, la fraîcheur de la nuit pouvait être agréable, mais encore mouillé et, rappelons le, torse nu, il risquait d'attraper froid. Il se tourna rapidement vers Miuji et d'un poing massif sur le crâne, l'assoma, la rattrapa et la jeta par dessus son épaule, sa petite tête rebondissant dans son dos.

Au moins, elle nous embêtera plus pour un moment. D'ici on devrait être à un petit quart d'heure d'une auberge, je connais bien le patron, une chimère sanglier des plus sympathique, mais ne vous avisez surtout pas de lui demander où sont passés ses défenses...c'est un sujet sensible. Vous auriez peut-être même l'occasion d'entendre les dernières histoires de la capitale et quelques sombres légendes des siècles passés, cela vous convient-il ?

Pour connaître le patron, il le connaissait bien. Malgré son jeune âge, Yhstea avait déjà vécu quelques deux belles batailles avec lui et c'est au cours de la dernière, plus ou moins une défaite, qu'ils avaient été forcé de battre la campagne pour survivre à leurs poursuivants humains. Des jours entiers où ils durent compter l'un sur l'autre pour arriver presque entier en territoire chimère.
Il assura la jeune fille sur son épaule et prenant une grande inspiration, fit quelques pas en avant sur le chemin.

On y va ? Avant que je ne gèle sur place.
Masculin Messages : 881
Age : 117

Niveau
Niveau:
1/0  (1/0)
Or:
0/0  (0/0)
Shop XP:
Sujet: Re: Balade au milieu des champs Dim 6 Fév - 19:40
Etant assomée, Miuji n'a rien à dire ni à faire. A ton tour Lorenzo ♥
Sujet: Re: Balade au milieu des champs
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Balade au pays Basque
» Cours de secourisme en milieu de travail
» Information au sujet de la garde en milieu familial n°5
» Descente Venomous Villains ce matin sur les Champs ! (photos ajoutées)
» questions sur les garderies en milieu familial

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG : Alfera RPG :: Zone de Repos [HRP] :: Archives :: Archives Role Play-